Sherlock Q-system

 

Édité par Geek Attitude Games
Distribué par Novalis et Asmodée

Un jeu d’enquête qui stimule vos capacités de déduction

Sherlock est un petit paquet de cartes qui représentent autant d’informations recueillies au sujet d’un crime. C’est un peu comme si vous récupériez un dossier sur une affaire criminelle et que vous deviez trier les informations utiles ou futiles : ces indices vous permettent de déterminer qui est le coupable et quel est son mobile. On endosse sa panoplie de Sherlock et on fait fumer son cerveau !

Comment on joue ?

On peut y jouer seul ou jusqu’à 8 joueurs. L’idéal nous parait plutôt une partie à 3 ou 4 joueurs. C’est un jeu coopératif qui fait appel à votre capacité à communiquer entre vous (mais pas trop).
On scanne un QR code afin d’entendre le pitch de l’affaire à élucider. Ensuite, c’est parti ! Une première carte est visible par tous. On a chacun quelques cartes en main (selon les indications du scénario). A tour de rôle, nous allons devoir poser des cartes face visible car elles nous semblent pertinentes ou bien en isoler face cachée : ce tri est important puisqu’il force votre esprit à comprendre la situation mais aussi car il sera déterminant dans le décompte des points.
On repioche jusqu’à ce que toutes les cartes soient posées, Nous allons alors pouvoir laisser libre cours à nos discussions et évoquer toutes les hypothèses. Lorsque nous estimons que notre théorie est la bonne, nous sommes soumis à un questionnaire : nos réponses correctes détermineront notre performance mais il nous faudra retrancher 1 point par carte révélée par erreur.

Approved by Les Glandus ?

Totalement !!!
La capacité des auteurs a nous livrer une histoire par des bribes d’informations nous a bluffé. Cela peut prendre la forme d’une photo dans un portefeuille, d’un article de journal, d’un rapport du légiste ou bien de l’arme du crime etc… : bien assemblées, toutes ces informations vous racontent la vie de la victime et ce qui a conduit à son meurtre.

Une partie demande une gymnastique intellectuelle pour faire les liens, extrapoler ; cela rend le jeu très immersif. Et puis le moment dans l’enquête où tout commence à s’assembler, vous voyez ? Ce moment où une petite étincelle semble éclairer votre esprit : tout s’assemble, se vérifie et tout prend sens. Oh quel immense plaisir cela procure !

Et en mode solo (spécial #jouonscheznous) ?

« J’ai testé Sherlock en solo-balcon et j’ai bien kiffé. Alors oui, on oublie les grands débats entre joueurs sur les théories les plus abracadabrantesques, ce qui ôte une grande partie du charme du jeu, mais si, comme moi, vous êtes plusieurs dans votre tête, et bien ça fonctionne plutôt pas mal ! Le choix des cartes en 2 tours nous permet d’affirmer ou d’infirmer nos premières théories en apportant la difficulté de devoir jeter encore plus de cartes, au risque de perdre la partie. Alors on joue 20-30 min max mais on passe un très bon moment. » témoignage d’une glandue / mois m+1 après confinement

10 ans et + / 1-8 joueurs / 60 minutes

2020-05-06T19:09:25+00:00

Laisser un commentaire