Nautilus

chez Unleash Escape
Glandu d'Or
Meilleure salle 2019
Nautilus
Chez Unleash Escape, de 3 à 6 joueurs
Thématique
Scénario

 

À la mort de son père, professeur au Muséum d’histoire naturelle de Paris et soit disant biographe du capitaine Nemo, Louis Aronnax fait un précieux héritage. Il se voit remettre le manuscrit original de la célèbre relation de voyage  « Vingt mille lieues sous les mers », annoté et raturé.

Grand sceptique de l’histoire racontée par son père, il découvre néanmoins par hasard, dissimulé à l’intérieur, un plan du Nautilus : le légendaire submersible. Au dos, de mystérieuses coordonnées semblent conduire vers une île n’étant répertoriée sur aucune carte et perdue au beau milieu de l’Atlantique sud.

Persuadé de pouvoir retrouver ainsi le Nautilus et bien décidé à confronter le mythe à la réalité, il s’empresse de monter une expédition. Un armateur répond à son annonce en lui proposant  navire et équipage. Son étonnante connaissance des fonds marins finit de convaincre Louis, qui accepte, puis complète l’expédition avec une équipe d’explorateurs aguerris, la vôtre.

Après d’interminables journées en mer une île mystérieuse apparait à l’horizon…

Notre histoire

Il est 20 heure, nous voici dans un salon aux murs couleur cobalt, meublé de teck, de cuir et de velours. Confortablement lovée dans nos canapés et fauteuils respectifs, notre équipe s’adonne à une activité qu’ils ont rarement l’occasion de pratiquer ensemble : la lecture. Les livres mis à notre disposition sont de la plume de deux écrivains d’exception, Philip Howard Lovecraft et Jules Verne. Ce dernier nous captive tout particulièrement. Il faut le dire, l’élégante couverture des éditions Hetzel est une belle invitation à la consultation. Ce rouge parsemé de dorure et de lettrages fantasques sert d’écrin pour une formidable épopée. Mais qu’est-ce que c’est que… ?! 

 

Une lettre se trouve dans les premières pages de 20 000 lieues sous les mers. Elle écrite de la main d’un certain Aronnax. Celui de l’histoire ?  En parcourant les lignes, nous découvrons qu’il se présente comme étant le fils du biographe du capitaine Némo. Il y explique comment il a hérité d’un manuscrit, trouvé un plan du Nautilus ainsi que les coordonnées de son dernier emplacement. Son plus grand souhait est désormais de retrouver le mythique submersible. À cet effet, il a organisé une expédition pour laquelle il a déjà trouvé un armateur qui a proposé navire et équipage. Il n’attend plus que nous. Nous ? Oui, car la lettre en question nous est bien adressée. Quelques semaines plus tard, en approchant des coordonnées, nous apercevons une structure métallique gisant de l’eau. Il s’agit bien du Nautilus. 

 

Sur une échelle de 1 à 100, nous pouvons dire que notre enthousiasme était non mesurable en pénétrant dans le Nautilus. À première vue, tout semble intact, mais Aronnax nous avertit par un ingénieux système de communication en place que le Nautilus est immobilisé et qu’il va falloir intervenir. Nous nous familiarisons d’abord avec les lieux. Le plan trouvé dans le livre se révèle précieux pour se retrouver dans les méandres du monstre métallique. 

 

C’est exactement comme dans le livre. Des toiles de maître cohabitent avec de riches collections d’objets d’une grande rareté. Aucune fausse note n’est tolérée à bord. À l’abri des regards, nous continuons de fouiller les moindres recoins. A qui la faute ? Notre curiosité est incorrigible. Le capitaine Némo recèle des secrets bien couvés. Pendant que certains se passionnent pour la littérature, d’autres ont vraiment le sentiment d’avoir mis le doigt dans un engrenage duquel ils ne parviennent pas à s’extirper. Nous avons le sentiment de faire partie intégrante d’un équipage qui dépasserait largement la constitution de notre propre groupe. Nous croyons percevoir les bruits de plusieurs hommes en train d’arpenter les pièces voisines comme à l’âge d’or du Nautilus. Mais à ne pas s’y tromper, la situation semble de plus en plus houleuse… nous avons dû littéralement plonger dans les recherches du capitaine pour atteindre nos objectifs, les yeux rivets sur ce qui est lui était le plus cher. Après avoir joué notre dernière carte et une action coordonnée, nous avons enfin notre réponse. LA réponse. Il nous aura fallu avoir le compas dans l’œil. La tension monte alors que le Nautilus descend. Une vanne qui ne manque pas d’air me direz-vous ? 

 

Notre expérience chez eux
Page de l'escape game
Vous avez une envie pressante ?
Chargement des disponibilités en cours...
Retrouvez toutes les sessions disponibles sur Escape Planner
Les Plus
La salle est un bel hommage au livre. Elle est chargée de références et rien n'y est laissé au hasard. Des évènements de différentes natures viennent ponctuer l'heure et demie de jeu prévue. C'est une salle très complète que Jules Vernes aurait bien kiffé ! C’est la première fois qu’une salle remporte absolument toutes nos mentions spéciales : elle est complète, réjouissante sous tous ses aspects, chaque détail a été pensé avec soin et corrélé à l'ensemble de l'aventure.
LES MOINS
On aimerait que le gérant construise la suite du Nautilus et nous emmène en croisière avec. Nous sommes prêts à poser quelques jours de congés pour ce voyage ! 
Avant AprÈs
2020-02-05T22:04:53+00:00

Laisser un commentaire