L’Abattoir

chez One Hour
L’Abattoir
Chez One Hour, de 2 à 5 joueurs
Excellente
Trés bien
Bien
Bof
Nul
Thématique
Scénario

Cela fait depuis quelques semaines que la police mène des investigations sans succès sur de mystérieuses disparitions à Paris. Différentes sources vous amènent à enquêter sur l’abattoir de Voltaire, cet étrange lieu abandonné où on a retrouvé des sacs ‘Cadaveroo’

Notre histoire

Cédric est game master chez One hour. Il est complètement animé par son job et quand il découvre qu’une histoire de meurtre se déroule non loin de chez lui, l’idée de superviser une véritable enquête lui monte à la tête. Il fait donc appel à l’un de ses groupes préférés en prétextant une invitation pour tester un nouveau scénario chez One hour. Les Glandus étaient bien loin d’imaginer que leurs vies étaient mises en danger.

On le retrouve donc dans ce que l’on pensait être la salle de brief la mieux décorée de Paris. Nous étions en fait devant le funeste bâtiment. Pour la blague, avant de nous faire rentrer dans l’abattoir de Voltaire, il nous a fait un pitch classique d’escape game qui résonne encore dans nos oreilles. Rien au-dessus de 1m60, n’utilisez pas la force… il devait bien prendre son pied !

Voici notre récit :

Notre échine se dresse lors de nos premières minutes dans l’enceinte du bâtiment. Notre mission est très claire : nous devons non seulement nous échapper de ce lieu, mais aussi d’une personne qui semble avoir les idées de travers. L’endroit est vraiment glauque et il faut être capable de garder la tête sur ses épaules pour oser avancer… tout semble si réel…

Oh merde ! C’est bien réel en fait ! Quand on le réalise, il est déjà trop tard. Cédric a donc délibérément jeté des gens bons dans le repère du boucher, un tueur bien réel aux intentions bien réelles, dans un endroit bien réel qui est franchement une belle porcherie. En bon game master, il s’est donné pour mission de nous faire sortir de là en moins d’une heure… pas le temps de faire des grillades !

Nous avons beau faire le nécessaire pour nous protéger, nous sommes à la merci de cet affreux personnage à la tête de cochon. Il est visiblement installé depuis quelque temps, car il a pu mettre en place toute une palette de dispositifs pour cuisiner ses hôtes. On le sent, il est omniprésent, comme les battements qui s’intensifient dans nos poitrines.

Progressivement, nous levons le voile sur des secrets de fabrication de Cadaveroo ainsi que sur la provenance des viandes. N’en déplaise à notre coupe-jarret, on lui collerait bien une visite de la DGCCRF. Pour l’instant, tout ce que nous espérons, c’est de ne pas être attrapé. En plus d’être un bon boucher, ce psychopathe s’illustre dans l’art de la mise en scène macabre et semble posséder quelques notions d’électronique. En revanche, il est hors de question qu’il s’occupe des systèmes de gestion des éclairages chez nous…

Nous avons presque atteint la sortie, mais le boucher s’amuse avec nos nerfs et se délecte de nos cris. Il est temps pour nous de mettre les bouchées doubles pour un plan qui ne manque pas de groin. On a vraiment les chocottes … oh vite ! C’est à nous d’agir avant que ce ne soit lui qui nous fasse valser !

Nous sommes sortis de l’abattoir, mais nous n’avons pas retrouvé Cédric. Il a dû filer, mignon personnage… Dommage, on avait quelques contentieux à régler avec lui après cette very bad night qui sera finalement l’un de nos plus beaux souvenirs.

Notre expérience chez eux
Page de l'escape game
Vous avez une envie pressante ?
Chargement des disponibilités en cours...
Retrouvez toutes les sessions disponibles sur Escape Planner
Les Plus
Le parti pris de l'article est clair : on s'y croirait vraiment. L'abattoir redéfinit les fondamentaux de l'escape game en faisant la part belle à une scénarisation de chaque instant. La direction artistique est impeccable et c'est étrangement un bonheur sincère de se retrouver dans ce contexte qui n'a pourtant rien de réjouissant. C'est une salle innovante notamment pour certains mécanismes, les décors sont absolument incroyables. C'est une salle faite avec beaucoup de passion que nous recommandons vivement.
LES MOINS
On vous laisse vous débrouiller à trouver de fausses excuses pour ne pas y aller.... bande de flipettes !
Avant AprÈs
2019-05-19T09:39:58+00:00

Laisser un commentaire