La Croisière Infernale

chez Leave in Time – Paris
La Croisière Infernale
Chez Leave in Time – Paris, de 3 à 15 joueurs (salle multiple)
Excellente
Trés bien
Bien
Bof
Nul
Thématique
Scénario

Sur un paquebot flambant neuf, une grave avarie survient. L’équipage ordonne de quitter le navire. Panique à bord ! Les passagers se bousculent, s’enfuient vers les canots de sauvetage à moitié pleins, vous laissant seuls à bord.

Notre histoire

Quand les Glandus entendent parler de croisière, ni une ni deux, les voilà prêts à lever l’ancre ! Bon, sauf Juju qui a déjà eu le mal de mer sur le Titanic. Mais là ce n’est pas la même chose ! On nous parle d’un paquebot flambant neuf : en route pour la croisière s’amuse !!! D’ailleurs, la bonne humeur de notre GM est contagieuse et on a tout de suite hâte de faire le voyage de notre vie.

Malheureusement, notre joie est de courte durée… Nous voici enfermés dans un paquebot vidé de tous ses passagers et qui nous dirige tout droit vers une mort certaine…

Nous ne finirons pas écrasés contre une falaise, oh que non ! Nous commençons à fouiller la cabine dans laquelle nous sommes… Ça doit être la cabine du capitaine. C’est assez luxueux et grand. Un bon terrain de jeu pour fouiller et manipuler. Toutes les énigmes sont raccords à la thématique marine, avec des petits jeux de mots bien sympas. Le capitaine avait beaucoup de petits secrets car c’est une pièce assez dense en termes d’énigmes.

Hisse et ho ! Santiago ! Après un bon travail d’équipe, on réussit à sortir de la cabine, accompagnés d’une référence cinématographique reconnaissable entre toute (J’ai d’ailleurs cherché Jack partout mais malheureusement, il avait du réussir à monter dans un canot cette fois-ci…). Ça nous a peut-être d’ailleurs perturbé car notre efficacité s’est un peu diluée dans le poste de commandement… Pourtant, nous avions tous les outils et instructions pour avancer ! Encore une fois les énigmes sont très cohérentes : On se plait à être le capitaine du navire, hypnotisés par le sonar, imaginant, tel Magellan, les escales de nos rêves pour faire le tour du monde… Après, faut juste pas laisser Mesa et Juju décrypter certaines choses… Ils ont une dyslexie peu courante : ils ne savent pas faire la différence entre un i et un t.

Nous réussissons tant bien que mal à trouver le SAS de sortie, et là encore, nous sommes confrontés à un casse-tête géant que Flo et Aurélie résolvent avec une facilité déconcertante ! Elles ont tout de suite vu le nœud du problème, malgré une lumière défaillante.

Ça y est ! Enfin, nous allons pouvoir sauter dans un canot ! Ah bah non… Il ne reste que quelques secondes : Mille milliards de mille sabords ! Quel canot doit-on prendre ? Dans un élan commun, nous rassemblons nos dernières forces pour finalement nous en sortir… Pfff ! Il n’y aura pas d’hommes ni de femmes à la mer cette fois-ci.

 

Notre expérience chez eux
Page de l'escape game
Vous avez une envie pressante ?
Chargement des disponibilités en cours...
Retrouvez toutes les sessions disponibles sur Escape Planner
Les Plus
Des énigmes denses, classiques et d'autres plus originales, avec beaucoup de manipulations ,nous ont ravies. Cette salle est très cohérente dans son ensemble et les décors sont bien pensés.
LES MOINS
Une ambiance sonore un peu différente aurait permis de nous sentir vraiment en totale immersion.
Avant AprÈs
2019-05-19T09:39:59+00:00

Laisser un commentaire