Detective Signature : Dig Deeper

Édité et distribué par Iello

Fort de son As d’Or 2019 et de l’enthousiasme des joueurs pour les enquêtes pourtant sollicitantes de Detective, Iello continue la traduction des jeux de Ignacy Trzewiczek.
Dig Deeper est le premier opus de la collection Detective Signature. Cette série convie des auteurs de jeu à se livrer à l’exercice de la création d’enquêtes dans ce format.
Rob Daviau, auteur reconnu et pionnier du legacy en l’appliquant à Risk puis en déclinant le concept notamment avec Pandemic Legacy et Seafall, est également le pionnier de cette collection.

Comment on joue ?

On ne revient pas sur les principales mécaniques de jeu que l’on a évoqué dans notre article sur Detective .

La collection signature est une extension, la boîte de jeu est donc nécessaire pour y jouer. Les règles du jeu de base s’appliquent avec simplement quelques particularités et adaptations au contexte. Le jeu prend ainsi une identité propre à l’univers du designer qui signe l’aventure, sans dénaturer le jeu initial. On ne mènera pas de recherches sur internet ici : les interrogatoires sont assez ouverts puisque menés sur mots-clés. De plus, on arrive en voiture de Boston donc on démarre d’où on veut et on peut même appuyer sur le champignon !

Approved by Les Glandus ?

Rob Daviau choisit de situer son enquête dans le Boston des années 1970. Plus particulièrement dans la grande année de 1977, celle du nouvel espoir. On y trouve des clins d’œil à Star Wars, notamment sur les illustrations au dos de certaines cartes. L’accès à l’Antares Database prend ici la forme du minitel et les recherches internet deviennent des recherches à la bibliothèque. On apprécie d’ailleurs grandement notre bibliothécaire, quelque peu geekette avant l’heure qui joue à Donjons et Dragons !

C’est notamment tout ce background qui séduit et renforce l’immersion dans cette aventure. Les détails sont pensés jusqu’à la reproduction de tampon pour mentionner la date par exemple. La narration nous précise que le trajet en voiture se fait sur fond d’Hotel California : ce morceau devient alors la base de notre playlist le temps du jeu et chacun de nos déplacements se fera sur ce titre. En fermant les yeux, on pouvait presque imaginer que Starsky et Hutch étaient nos chauffeurs.

La narration est certes assez dense et rebutera quelques-uns sur la lecture. Pourtant, c’est un des points forts du jeu qui cherche constamment à nous plonger dans l’histoire comme nous le serions dans un film dont on est le héros.

L’enquête est pointue, de nombreuses pistes se dessinent et il n’est pas si évident de savoir laquelle poursuivre. C’est tout le sel du jeu : il est exigeant, intelligent et la victoire se mérite ! C’est un peu la chance qui nous a fait creuser une dernière piste pendant nos « heures supp », piste qui s’avéra fructueuse et nous permit d’articuler toutes nos déductions autour de ce qui apparaissait comme un mobile sérieux. Quelle satisfaction de relier ainsi tous les fils de la narration en ne suivant plus que les indispensables pour parvenir à faire coffrer le coupable !

Nous attendons avec impatience la sortie imminente de Detective Saison 1 composée de 3 enquêtes indépendantes !
La prochaine aventure sera intitulée Vienna Connection : totalement indépendante, elle aura quelques adaptations de règles et de mécanismes. Nous y incarnerons des agents de la CIA envoyés en Europe en 1977, pendant la guerre froide, pour enquêter sur la mort mystérieuse de James Werner, un citoyen américain assassiné à Vienne… (toujours cette grande année 77 !!! Quel cru !)

2020-10-06T21:56:02+00:00

Laisser un commentaire